Nos motivations

Le littoral bandolais

Le littoral bandolais

 

Le littoral sera certainement un des enjeux de ce millénaire.

En France, l’attractivité démographique est croissante avec une densité de population deux fois et demie supérieure à la densité nationale : (272 hab/km2 contre 118), et une pression démographique qui s’accentue. Les départements littoraux pourraient accueillir 3,4 millions d’habitants supplémentaires d’ici 2030, d’où une forte pression immobilière (3,7 millions de m2 construits/an).

Parallèlement, la perspective de la montée du niveau de la mer, due au réchauffement climatique, pose les jalons de cette ruée vers le littoral. Le recul du trait de côte vers la terre, le glissement des installations humaines vers la mer, l’évolution naturelle et l’occupation humaine du rivage sont à l’origine de l’amplification des pressions sur l’environnement et des risques liés à la mobilité du trait de côte, qui tendent à se généraliser sur la plupart des littoraux urbanisés du monde.

A Bandol, la pression démographique est de 906 hab/km2. Ici comme ailleurs, l’environnement, l’économie et le bien-être de chacun se télescopent dans des logiques différentes, parfois incompatibles, parfois complémentaires, et nécessitent d’être accordées en bonne intelligence.

Pour cela bien sur, il y a les élus et les gestionnaires de notre territoire avec des programmes d’action nationaux ou européens. La gestion intégrée des nombreuses activités humaines consiste à tenir compte dans une approche globale des différents usages des espaces marins et côtiers, à la fois fragiles et convoités.

Et il y a aussi, vous, moi, chacun de nous, ce que l’on appelle “la société civile”, autant d’individus pluriels, autant d’usages, qui sommes les habitants, les usagers, les vacanciers, les passionnés, … tous ceux qui font vivre le littoral et que que le littoral fait vivre.

Bandol Littoral est une association de personnes qui ont choisi de faire passer cette volonté de préserver le littoral, parce qu’ici l’enjeu est notre cadre de vie.

 

Un voyage de mille lieues commence par un premier pas

Lao Tseu