3e Forum du PAC Var

3e Forum du PAC Var

Beaucoup de nouveautés pour ce 3e FORUM du Plan d’aménagement côtier du Var qui s’est tenu le 27 Juin à Toulon.

Initialement, le PAC Var s’est défini 3 enjeux prioritaires : son patrimoine d’ îles et îlots , la thématique Erosion, submersion marine et les Ports et bassins de navigation

Lancé en 2015 pour une durée de 30 mois dans le Var, le PAC français arrive bientôt à son terme et conformément à ses objectifs entre en phase de finalisation.

Inclus dans les Journées Var Europe, ce nouveau rendez-vous a opportunément présenté des projets de collaboration européenne, menés sur le Var, département pilote choisi pour la mise en œuvre du protocole de GIZC sur le territoire français. Pour mémoire, la GIZC est la “gestion intégrée des zones côtières” dessinée à partir de la convention de Barcelone qui vise au bon état de notre Méditerranée, indépendamment des frontières, en recherchant en cohérence les bons gestes dans toutes les langues.

Deux nouveaux projets transfrontaliers,

lancés en début d’année 2017 ont été présentés  : MAREGOT et SIMWESTMED.

– Le projet franco-italien MAREGOT a pour objectif principal l’amélioration de la gestion intégrée des zones côtières entre les 2 pays pour répondre au risque commun d’érosion côtière.

– Le projet SIMWESTMED s’intéresse à la planification spatiale maritime, c’est-à-dire à la répartition géographique des différents usages en mer (pêche, plaisance, énergies marines, extractions sédimentaires, etc.) et se concrétise par la récolte de données et l’élaboration d’outils d’analyse, de cartographie et de projection pour plus d’efficacité entre les pays concernés (France, Italie, Espagne et Malte).

 

Le Conservatoire du Littoral a également présenté sa stratégie de renaturation des Vieux Salins de Hyères développé dans le cadre du projet ADAPTO.

La lutte contre l’érosion, naturelle ou anthropique, demande parfois plus de souplesse que de force.

 

PAC Var, de l’idée à la pratique

Ce 3e forum a aussi annoncé plusieurs autres nouveautés nées au cours des copils, débats et ateliers précédents :

– Un site d’information et de pédagogie tout public pour mieux comprendre la «Gestion des risques d’érosion côtière et de submersion marine», qui proposera tant des ressources pour le grand public que des fiches outils plus techniques pour les décideurs et les professionnels, bientôt en ligne : www.moving-coast-med.fr

Une nouvelle campagne Eductours : «Risques naturels côtiers» organisé par le CPIE Côte Provençale, en partenariat avec la Région PACA, prévue pour 2018.

– Un livret méthodologique : «Recensement et le suivi des zones de stockage de navires à terre» mis en ligne sur le site du PAC Var dans le courant de l’été.

Une application pour participer à la surveillance du littoral : «Rivages» et communiquer ses propres observations sur le littoral, photos, niveaux de la mer, développée par le CEREMA. Cette appli (androïde) est téléchargeable gratuitement sur Google Play Store… Rivages permet ainsi de constituer une base de données de relevés du trait de côte à grande échelle, utilisée afin de déterminer si le littoral avance, recule ou reste stable. La mise à disposition des données est aujourd’hui effective de deux manières, soit par le téléchargement de donnéees brutes ou par une visualisation cartographique sur le site Géolittoral :


> La fiche info “Rivages”

> Relevés du suivi du trait de côte : http://cerema.maps.arcgis.com/apps/MapJournal/index.html?appid=9a02e98050de43da806ee3b931010243

– Une «Histoires d’Hommes et de Rivières» par France Nature Environnement pour mieux comprendre la relation des habitants et usagers avec leurs littoraux : http://www.rivieresethommes-paca.fr/

Le tout est condensé dans le 3e Bulletin du PAC Var  :http://www.pacvar.fr/actualites/PACVAR_BULLETIN3.pdf

 

Un bilan déjà plutôt positif ! Le prochain rendez-vous sera à la Villa Noailles, le 6 Octobre pour une synthèse finale des études, réalisations de notre plan d’aménagement côtier varois comme une nouvelle base pour l’avenir.


Catégories